Home

Suite à une plainte déposée par le DRAF, concernant un article intitulé « DMR France or not DMR.France ? .. L’histoire »,  je suis dans le regret de suspendre provisoirement ou définitivement toutes publications

Est-ce une victoire ?
Je vous laisse le choix de votre opinion

Qui dit histoire dit historien
Le travail de l’historien a parfois été comparé à celui d’un journaliste d’investigation. En effet, les analogies sont nombreuses. Le mot Histoire ne signifie-t-il pas en grec « enquête » ? L’historien doit rechercher des sources d’information afin de dégager des faits. Son intérêt se porte principalement sur des documents d’archives mais un témoignage oral (pour l’étude des périodes récentes). Ces sources doivent être recadrées dans un espace-temps et analysées. Il doit aussi rechercher – avec prudence – des causes, des mobiles aux actions humaines. L’un des aspects les plus passionnants, dans cette activité, consiste justement à faire parler des sources apparemment muettes ou inadaptées pour le sujet étudié.

La comparaison avec le juge d’instruction revient souvent pour désigner le travail historique. Comme lui, l’historien doit faire preuve d’impartialité et de distanciation. Cette attitude se traduit par la prise en compte des différentes versions d’un fait puis à distinguer celle qui est exacte sans être dominé par ses préjugés et ses passions. Si historien et juge d’instruction ont en commun la recherche de la vérité, la comparaison s’arrête là . Le premier ne condamne pas (en tout cas, ce devrait être l’esprit de l’historien). Il n’émet pas de jugement de valeur : ceci est bon, ceci est mauvais. Pour la simple et bonne raison qu’un jugement serait absurde sachant que les systèmes de valeurs d’aujourd’hui ne correspondent pas à ceux d’autrefois (1871)

L’historien doit seulement comprendre. Dans quelques cas, ce comportement peut choquer le public et entraîner des malentendus car en essayant de comprendre les périodes noires de l’histoire (Shoah notamment), on a l’impression que l’historien justifie et donc d’une certaine manière excuse les bourreaux. On l’accuse parfois de relativiser certaines atrocités du passé (l’esclavage des Noirs) alors que la démarche historienne vise simplement à contextualiser les faits et à établir leur véritable importance.

Et oui à l’époque, les transmissions du savoir étaient moins rapides, peut être avec l’information tout ceci n’auraient peut être pas eu lieu…

Merci de m’avoir lu pendant toutes ces années mais n’oubliez pas ceux qui ont fait du tort à la communauté

73 Bon Noël et Bonne année
73

Publicités

3 réflexions sur “Communiqué

  1. et moi qui suis en train de tirer un circuit imprimé celui-là ne disparaitra pas il va direr 100 ans

  2. Il y a prescription. Les gendarmes ont bien autre chose à faire. Ils n’ont pas rigolé ?

    Il faut continuer vos écrits !

    • Je ne peux pas en dire plus…. Quand l’affaire sera close, je vous mettrais le mode d’emploi ainsi eux aussi ne pourrons plus écrire, juste de la patience….
      quoi que si vous vous sentez diffamer et juste 2 mots suffisent, je me ferais un plaisir de vous aider… La loi de 1871 est tellement obsolète….. que vous ne pouvez même pas vous défendre !

Les commentaires sont fermés.