Home

Ce matin encore un orage violent en direction de l’est, des trombes d’eau et vent violent mais pas de grêle

Hier , j’ai subit de gros dégâts (tuiles cassées, voiture cabossée, jardin rasé, antennes cassées) avec un déluge de grêle, les grêlons gros comme des balles de golf et certain comme des balles de tennis..

Article du JSL ce matin
Il suffisait de voir les branches « hachés menus » sur les routes du côté de l’Hôpital-le-Mercier, hier soir, pour comprendre la violence des intempéries. Au lieu-dit Les-Bordes, huit opérations de bâchages ont eu lieu à partir de 20 h 40, heure à laquelle les pompiers ont été alertés, tandis qu’une intervention de bâchage s’est déroulée au lieu-dit le Carre.

Sur place, sous la direction du capitaine Therville, seize sapeurs-pompiers ont été mobilisés, venus des casernes de Paray-le-Monial, de Marcigny, de Génelard et de Charolles. La cellule bâchage, elle, venait de Montceau-les-Mines. Les interventions se sont terminées vers 0 h 30.

« La grêle est tombée sur les coups de 19 h 30, raconte une habitante des Bordes, qui a vu son toit transpercé par les boules de glace. L’an dernier, notre maison avait déjà subi des dégâts à cause du vent. C’était déjà au mois d’août… »

Quelques mètres plus loin, un couple regarde, impuissant, les pompiers bâcher le toit de leur maison. « Notre voiture a également pris la grêle, souffle une Hospitoise. Le pare-brise et une vitre ont éclaté… »
« Gros comme des balles de tennis »

Un peu plus loin, une famille constate les dégâts. « Nous rentrons aujourd’hui de vacances en Espagne, raconte le mari. Les grêlons qui sont tombés étaient gros comme des balles de tennis. En plus de la toiture qui a éclaté, l’eau a commencé à s’infiltrer un peu partout dans la maison. On a essayé de sauver tout ce qu’on pouvait. »

À quelques kilomètres plus au nord, les pompiers de Digoin sont intervenus 15 fois, à partir de 20 heures, pour des bâchages de toit. 20 sapeurs-pompiers ont été mobilisés sur les communes de Digoin, Rigny-sur-Arroux et Chassenard.

Publicités