Home

europe

Le REF s’est opposé au noviciat en FRANCE… Suite aux réactions des autres représentants, le REF est intervenu pour dire qu’effectivement la CEPT a fait une recommandation sur une licence novice, mais que le programme d’accès est si proche de la licence complète qu’il est inutile de créer une nouvelle classe. Il reconnaît tout de même qu’il existe une population de retraité qui pourrait devenir novice.

Le représentant ajoute que selon la définition du radioamateur dans le code des postes, les actuels classe 3 ne sont pas des radioamateurs et qu’il est hors de question de réinstaurer cet examen. Ensuite joute verbale entre les associations et le REF… Vu l’ambiance le DR@F demandera si l’on peut continuer à étudier la possibilité de créer une licence novice. L’URC ajoutera que cet examen qui existe au niveau européen, devra tôt ou tard exister en France. L’administration n’oppose pas un refus catégorique mais elle fait remarquer que la loi est conforme aux recommandations CEPT. L’administration est prête toutefois à envisager une évolution en ce sens de la réglementation, mais devant la désunion entre les associations, elle ne peut rien faire immédiatement. Le DR@F demandera alors que si un dossier unitaire est publié, s’il sera étudié ? La réponse de l’administration est oui. Un calendrier est établi et il est envisagé de rendre un dossier au plus tard pour la fin de l’année, ce dossier sera étudié par l’administration et un nouveau point sera effectué dans les 3 mois qui suivent.

Source : http://amat62.free.fr/

Publicités