Home

Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite

51940En fait, les enfants cherchent à ce que la récré se passe en faisant quelque chose qui va marcher avec d’autres et ce quelque chose est toujours plus ou moins une histoire : il s’agit de jouer ballon ou le passage du relais dans le course à la notoriété

Dans la cour, même celle qui joue tout seule se raconte une histoire ; comme elle y croit, pour elle est évidemment jalousée par les autres et se fait attaquer tout le temps.

Quand le jeu est trop marqué, cela tourne au jeu de rôle et on s’ennuie à le regarder. Je me souviens d’une petite fille, elle était un peu en surpoids (beaucoup) ca n’arrangeait rien, qui faisait la maîtresse, tout le monde lui obéissait, c’était très ennuyeux, il n’y avait pas d’inventions

Les histoires permettent aux enfants de rentrer en contact, car ce qu’ils redoutent visiblement par-dessus tout c’est de ne pas être avec les autres. La scène de la petite fille un peu forte physiquement qui ne veut pas partager le relais, et que les autres encouragent à le faire passer avec finalement beaucoup de gentillesse, et qui trépigne, qui crie et qui peste contre les autres et contre elle-même, est une histoire absolument formidable. Pour elle, une seule chose compte finalement c’est de diriger les autres et de pouvoir arriver à ses fins

Cette petite fille se sent moche et pas capable physiquement, et malgré tout, malgré les
humiliations qu’elle subit , elle persiste, sûre d’avoir raison

Quand on rate les passes au ballon comme au relais , on se fait passer pour une Victime , pour employer le vocabulaire en vigueur dans les cours aujourd’hui. Et si on va se plaindre on est
un bouffon
.
Les rapports de force, quand bien même ils existent, ce qui compte c’est de parvenir à traverser l’épreuve.
La question n’est pas de dire qu’un tel est méchant, qu’il a peur, qu’il a raison, mais de traverser le web pour exister malgré tout, même si on n’est pas la plus jolie, la plus intelligente, la plus habile.

En maternelle, on comprend que c’est un système mafieux, organisé. Ah les ballons ! Les petits nouveaux arrivaient avec leurs ballons et se les faisaient voler en cinq sets. La grosses avait toutes les billes, et après, elle organisait son pouvoir avec les autres.

Tellement beau cette puissance d’invention et de manipulation ; un plaisir nécessaire et tellement conquérant. La fiction est quelque chose de vraiment conquérant, on peut tout inventer, il s’agit d’essayer d’avoir des relations avec les autres à travers des histoires fictives

Pour intervenir pédagogiquement, il faut un projet, la cour maternelle a opté pour une liaison avec les astronautes de la station spatiale, malheureusement la petite fille a voulu s’approprié le projet, comme elle a eu les yeux plus gros que la tête, il a fallu la secourir avec des adultes

Cependant, elle est toujours persuadé d’être la meilleure et la foi l’a frappé en se prenant pour la guide qui vous mènera à l’échec car la leçon personnelle n’a pas suffit dans le club de l’union des relous et compagnie

Dans la course au relais, notre petite fille refuse de le passer pensant que tout lui appartient dans cette cour de maternelle prétextant que son grand père le possédait avant qu’il soit déporté, cette situation a fini par faire perdre toute l’école. Dans sa classe, elle avait 4 copains sur 8 élèves, ce qui représente peu par rapport au 361 éleves mais elle se croyait maître de l’école, d’ailleurs son plaisir est la photo d’art de ses petits amis où le nu est son dada qu’elle a collectionné à une époque dans sa tablette..

Comme quoi, le partage et aller dans le sens des autres majoritaires, peut faire changer la tranquillité de nos chers bambins.

Publicités

3 réflexions sur “La récré, c’est toujours plus ou moins une histoire

  1. mdr
    tu peux causer
    on se souvient encore lorsque tu vidais le bar du rc du 66 !

    pôv chaton

    • Ah bon ? plus de précision, merci… particulièrement l’année de votre affirmation, il vous manque des détails ! Pour info, mon métier à l’époque était tolérance 0 , ce qui veut dire que pour une simple soirée , je ne pouvais pas travailler le lendemain et un autre détail que je garde sous le coude, dès fois que vous trouviez à redire..

Les commentaires sont fermés.