Home

1000 Si vous allumez un récepteur radio recevant les ondes courtes relié à une longue antenne filaire, vous pouvez recevoir des émissions provenant de l’autre côté du monde. Les OC comprises entre 160-10 m ou hautes fréquences (1.8-30 MHz) ont toujours été très prisées les agents clandestins et par les radioamateurs du fait qu’elles sont les plus adaptées au trafic intercontinental. C’est la raison pour laquelle l’accès aux bandes HF est très réglementé à peu près dans tous les pays. La possession d’un scanner (récepteur qui balaie une bande de fréquence automatiquement) peut dans certains pays vous conduire tout droit en prison ! Lorsqu’il est permit d’utiliser librement un récepteur captant les ondes courtes, la législation interdit ou réglemente l’écoute des bandes réservées au trafic maritime, à l’aviation, à la police, ou aux communications militaires pour en citer quelques-unes. Il reste facile cependant d’écouter ou intercepter de nombreux signaux provenant de l’aviation, les bandes réservées à l’aéronautique, maritimes, aux balises, à la radiodiffusion, les radioamateurs, les satellites, les agences de presse, la météo, etc.
L’écoute est une activité essentiellement passive qui fait courir moins de risque à l’agent qu’à un radio-opérateur qui émet. Elle permet de recevoir des messages ou instructions destinés à l’agent, de connaitre les fréquences utilisées par divers services pouvant avoir une incidence sur une mission, d’intercepter des informations.

Continuer ici

Publicités