Home

Nous sommes tous citoyens et égaux, or selon le texte ci-dessous l’ANFR donnerait des passes-droits, de la à dire que l’examen est truqué , il n’y a pas loin…

Pourquoi mr X devrait attendre la bonne volonté de l’ANFR alors que d’autres peuvent émettre sans indicatif !

Si chaque néo radioamateurs peut utiliser sa station pour simuler un QSO dans ce cas tout le monde doit être autorisé.

Après tout ce n’est rien, d’autres ont eu la licence sans examen mais faudrait que l’administration soit impartiale, c’est le moindre respect, il n’y a pas de sous citoyen.

Remarquez tant mieux, n’importe quel nouveau licencié va pouvoir agir ainsi voire mettre un procès à l’ANFR pour discrémination.

On peut conclure que les associations peuvent agir sur l’administration, car la magouille est bien réelle mais rien est donné, tout se paye un jour

Mathieu
En effet, à ces deux occasions, nous avons été autorisés à permettre à Mathieu d’utiliser une fréquence dans la bande des 2m, en FM, pendant une dizaine de minutes, avec l’indicatif de F4KIS pour que l’ensemble de l’équipe (proviseur et enseignants du lycée Anatole France de Lillers, élèves concernés par le contact, et les radioamateurs impliqués) se retrouve dans la situation, simulée mais la plus proche de la réalité, comme le jour du contact.

Mathieu, en tant que représentant officiellement déclaré des élèves du lycée, et chargé du contact avec les astronautes début mars (entre le 4 et le 10 mars) a donc pu, ces deux jours-là uniquement et pendant une dizaine de minutes, simuler le contact sur l’air, en posant les questions à un radioamateur, jouant exceptionnellement le rôle de l’astronaute. Mathieu a opéré la station F4KIS sous la responsabilité des radioamateurs du club dument licenciés à ses côtés, et n’a jamais été seul à la station.
Les correspondants régionaux de l’ANFR, étaient à l’écoute de ces séances.

Continuer ici

Publicités

3 réflexions sur “Passe droit ?

  1. absolument ! je pense que l’ANFR aurait pu lui donner son call en un temps record comme pour TM0HQ au lieu de risquer de se fourvoyer dans des combines malsaines

  2. Je vois que ce blog cherche toujours à mettre de l’huile sur le feu.
    Tiens donc ? Un peu gonflée ! Non ?
    Ca s’appelle cracher dans la soupe

    D’autre part, quelques contributeurs notent, qu’en application des dispositions de l’article 13 de l’arrêté du 21 septembre 2000 modifié fixant les conditions d’obtention des certificats d’opérateur des services d’amateur, l’exploitation d’une station du service d’amateur ou du service d’amateur par satellite, incluant les stations de radios clubs, est soumise à la possession par l’utilisateur d’un certificat d’opérateur et d’un indicatif d’appel
    L’identifiant d’un radio-club est constitué de l’indicatif attribué au radio-club suivi de l’indicatif de station individuelle de l’opérateur.
    Dans la proposition de l’Arcep
    En outre, afin de promouvoir la pratique du radioamateurisme, l’arrêté pourrait préciser (toujours pas paru) dans quelle mesure le responsable d’une station de radio-club peut permettre la manipulation de cette station par une personne ne disposant pas d’un certificat d’opérateur ni d’un indicatif d’appel.
    L’Autorité n’a pas d’autres observations.

    Fait à Paris, le 13 mars 2012.
    Le président,
    J.-L. SILICANI

Les commentaires sont fermés.