Home

bv000024Cette recherche et intéressement découle de curiosités envers la nouvelle bande des 630 mètres attribuée à nos voisins .
L’intérêt limité à la réception en France mérite de s’y attarder car la réception de la portion 472 KHz présente des aspects techniques sur le rendement de l’antenne. Ces fréquences ne sont pas faciles à exploiter et demande une réelle spécification dans les VLF/LF/MF. Les premières réceptions sont encourageantes aussi bien en mode traditionnel CW que les modes numériques parfaitement adaptés pour les VLF où les puissances autorisées sont relativement faibles.
La réception demande également quelques précautions au niveau de la conception des récepteurs. Attention aux récepteurs ou transceivers de la station qui « descendent » à ces fréquences. Ils n’ont pas été étudiés pour pratiquer ces fréquences en caractéristiques bande passante et phénomènes d’intermodulation vis à vis du dernier filtre de bande adapté au 160m.
C’est en testant ces différentes composantes, qu’il était utile d’entendre un réel signal arrivant par l’antenne. Pour cela il était pratique de descendre sur 300 KHz dans la bande aviation réservée au balises NDB (Balises non directionnelles). Pour les passionnés de VLF/LF, ces balises ne sont pas une grande découverte. Par contre, pour nos tests de réception, elles sont un très bon outil.
Exploitant ainsi ces balises, nous sommes vite pris au jeu d’écouter attentivement d’une part tous les aérodromes locaux équipés et d’autre part jusqu’où cela pouvait nous emmener en distance.
Le questionnement ne tarde pas à venir au sujet du rendement des balises NDB, car avec le récepteur de course LF, il y a une surprise. Celle de constater les possibilités étonnantes de cette zone de transition LF/MF entre 250 et 500 KHz et des distances couvertes.
La présentation de cette antenne Pro n’est pas anodine en raison de son adaptation capacitive par le haut.
Le système de l’antenne Marguerite est basé sur le principe de la charge sommitale, ce qui lui confère un gain de 6dB par rapport à un mât de même hauteur (15m). Elle est associée à l’unité d’accord automatique UAA9400I

Source: ED39 Continuer ici